Facebook Twitter Flickr RSS

Rentrée 2016 : Voici la déclinaison seine-et-marnaise du plan de sécurité des établissements scolaires !

Le lundi 29 août 2016, l'Inspectrice d'académie adjointe, représentant la Directrice académique de Seine-et-Marne, a reçu les représentants départementaux de la FCPE de Seine-et-Marne pour leur présenter la déclinaison seine-et-marnaise du programme de sécurisation des établissements scolaires, face notamment à l'évolution des risques, terroristes particulièrement, qui a été décidé pour cette rentrée par la Ministre de l'Education Nationale.

Les éléments communiqués lors de cette réunion sont les suivants :

 

1/ Des exercices et un nouveau système d'alerte par SMS :


– Trois exercices "sécurité" sont prévus dans chaque établissement scolaire dans l'année, au rythme d'un trimestre, dont un exercice obligatoirement orienté sur un scénario de type "intrusion". Ce nouveau type d'exercice s'ajouteront aux classiques exercices "évacuation -
incendie",
– Un nouveau système d'alerte par SMS, destiné aux chefs d'établissement et aux directeurs d'école. Un test grandeur nature va avoir lieu avant la rentrée du 1er septembre 2016.

 

2/ Renforcer la coordination des moyens d'intervention et étendre la formation aux premiers secours :

 

- Une cellule de crise départementale va être créée. Pour la Seine-et-Marne, elle s'appuiera sur la structure de celle mise en place lors de la cavale des deux terroristes retranchés à Dammartin-en-Goële,
– Les personnels et les élèves « détenant un mandat » (délégués de classe ou élus des différentes instances d'établissement) ainsi que les
élèves volontaires seront formés aux gestes de premiers secours, selon un planning allant de la mi-octobre à la fin décembre 2016.

 

3/ Encadrer les voyages et les sorties scolaires sans les interdire :


– Les voyages scolaires restent autorisés, sous réserve d'une information préalable faite par l'établissement scolaire à l'Inspection d'académie, accompagnée de la communication d'un planning précis du voyage (Quel lieu au jour le jour, Liste nominative précises des élèves et des accompagnateurs, etc...),
– Les sorties scolaires restent autorisées, mais l'utilisation des transports collectifs déconseillés (notamment le Metro et le RER), la responsabilité finale de l'organisation de la sortie restant au niveau du chef d'établissement,
– Toutes les manifestations d'ampleurs organisées par l'Education Nationale dans le département seront soumises à l'autorisation de la préfecture (formations, salon, cérémonie de remise de prix, etc...).

 

4/ Sécuriser la rentrée des classes 2016 :

 

– L'Inspection d'académie a transmis à la Gendarmerie et à la Police nationales le planning de chaque rentrée (horaires d'entrée et de sortie)
de chaque école et établissement scolaire, avec le nombre d'élèves attendu à chaque fois. 70 Gendarmes réservistes supplémentaires sont prévus sur ces 2 jours de rentrée en Seine-et-Marne,
– Les Mairies ont été sollicitées pour la sécurisation des abords des établissements scolaires. Les barrières sur les abords des établissements qui avaient été retirées durant les vacances seront toutes remises en place,
– Une attention particulière doit être apporté pour qu'il n'y ait pas d'attroupement devant les établissements scolaires, et cela peut donc prendre les formes suivantes :
                          – en Petite Section de maternelle, une rentrée sur 2 jours est possible, afin de laisser entrer les parents dans l'école, tout en contrôlant l'identité et sans faire d'attroupement sur le point de contrôle. Cette organisation est laissée à la décision à chaque directeur d'école en concertation avec l'IEN et la mairie,

                          – Inviter les parents qui attendent à la sortie de l'école à ne pas forcement tous attendre devant la grille, mais à se répartir dans la rue,
                           – Laisser entrer les élèves qui attendraient devant les grilles des établissements même si les horaires disent que la grille est fermée, notamment quand les lignes de bus ne coïncident pas avec ces horaires (l'établissement doit s'organiser en conséquence).