Facebook Twitter Flickr RSS

APB 2017 : C'était bien parti...

 

Les futur bacheliers devaient saisir leur voeux dans APB à partir du 20 janvier. Fin juillet, 85000 d'entre eux n'avaient aucune solution !

 

Le système APB a fonctionné pour trouver les affectations dans les études supérieures. Mais il n'a pas pu faire de miracle :

 

Quand il y a moins de place que d'élèves, le meilleur système ne pas résoudre la pénurie !

 

C'est ainsi que fin juillet 2017, plus de 85000 jeunes bacheliers n'avaient toujours pas d'affectation post BAC, et ils étaient encore environ 5000 à la rentrée !

La question que l'on peut se poser c'est pourquoi l'Éducation nationale s'est-elle laissée surprendre par un afflux de candidatures pourtant prévu par JP Chevènement depuis 1985?

Espérons que notre nouveau ministre saura tirer les leçons de ce retour d'expérience douloureuse et permettra aux jeunes qui viennent d'entrer en Terminale d'obtenir une orientation librement choisie après leur BAC.