Facebook Twitter Flickr RSS

CDEN "rythmes" du 17 décembre 2013 : La réforme avance !

 alt        

Madame la Préfète de Seine-et-Marne a convoqué le Conseil Départemental de l'Education Nationale le 17 décembre 2013, pour étudier les projets de réorganisation des horaires des écoles de 81 communes, qui avaient répondu dans les délais à la demande formulée le 10 octobre 2013 par Madame l'Inspectrice d'académie. 

A cette occasion, un point sur l'état d'avancement de la réflexion locale sur la mise en oeuvre de la réforme des rythmes scolaires a été présenté.

La Seine-et-Marne compte 514 communes dont seules 449 possèdent une école.

Parmi elles, 33 appliquent les nouveaux rythmes scolaires depuis la rentrée de septembre 2013.

                                            

Ainsi, selon la Loi, 416 communes doivent mettre en oeuvre la réforme à compter de la rentrée de septembre 2014, en plus de celles qui l'appliquent déjà.

Pour ces communes, voici l'état d'avancement des dossiers :

- 228 communes ont transmis un projet de nouveaux horaires. Parmi celles-ci, 81 communes ont vu leur projet défintivement validé par les services de l'Education Nationale et du Conseil Général (pour l'organisation du transport scolaire). Ce sont ces 81 dossiers qui ont été étudiés par le CDEN le 17 décembre 2013. Les 147 autres sont en cours d'examen par les Inspecteurs de l'Education Nationale (IEN) concernés et par la division des transports scolaires départementaux ;

- 162 communes ont ouvert des discussions locales, qui n'avaient pas encore abouti le 10 décembre 2013. Dans ces communes, le travail est en cours ;

- 26 communes n'ont ouvert aucune concertation locale, ni entrepris aucune démarche ou réflexion sur le sujet.

L'Inspectrice d'académie a donc bon espoir d'obtenir de l'écrasante majorité des Municipalités de Seine-et-Marne un projet de réorganisation des horaires des écoles avant le 31 janvier 2014, date butoir fixée par le Ministre de l'Education Nationale.

 

Pour celles qui n'aurait rien transmis à cette date, Madame la Préfète de Seine-et-Marne a réaffirmé que l'Etat imposera des horaires standardisés, sans pouvoir tenir compte des contraintes locales, puisqu'aucune information n'aura été transmise aux services départementaux de l'Education Nationale.

Madame l'Inspectrice d'académie a précisé néanmoins, qu'en cas de silence gardé volontairement par la Municipalité, les Conseils d'Ecole concernés pourront lui adresser des propositions d'organisation, dont elle tiendra compte avant d'arrêter sa décision définitive.

 

En tout état de cause, pour l'Etat, il est impératif que chaque école dispose d'une organisation horaire conforme à la nouvelle règlementation avant les opérations du mouvement des enseignants du mois de mars 2014 !

 

Pour prendre connaissance de la déclaration liminaire de la FCPE de Seine-et-Marne, cliquer ici.

Pour prendre connaissance des nouveaux horaires validés par le CDEN, cliquer ici.