Facebook Twitter Flickr RSS

Explosion du prix du transport scolaire : la FCPE de Seine-et-Marne a été reçue par la Région !

 La FCPE 77 appelle les parents d'élèves à continuer à signer et partager la pétition départementale, en cliquant ici. 

 

Suite à la décision du conseil départemental de Seine-et-Marne, entérinée le 18 février 2016, de retirer tout soutien au financement des cartes de transport scolaire des lycéens, occasionnant des augmentations pour les familles pouvant atteindre 2750 %, les deux fédérations de parents d'élèves du département, la FCPE 77 et l'UNAAPE 77, ont demandé une audience conjointe à la région Ile-de-France, en charge des lycées et assurant également la tutelle du Syndicat des Transports d'Ile-de-France (STIF).

Le 13 juin 2016 au matin, la FCPE 77 a été reçue par la Vice-présidente de la région en charge des lycées, la Vice-présidente de la région en charge de la ruralité, le Vice-président de la région en charge des transports et un représentant administratif du Syndicat des Transport d'Ile-de-France (STIF). L'UNAAPE 77 n'a pas été en mesure de déléguer un représentant.

En ouverture, les représentants de la région Ile-de-France se sont dits conscients de la difficulté rencontrée par les familles seine-et-marnaises et ont indiqué qu'ils avaient trouvé "cavalier" la façon dont le conseil départemental de Seine-et-Marne s'était déchargé de la question des lycéens, sans en informer préalablement la région, qui est en charge des lycées.

Ils ont déploré l'impossibilité, selon eux, de traiter le problème dans le délai très court qui nous sépare de la rentrée 2016, d'autant que la région Ile-de-France ne peut créer un régime spécial pour les seuls lycéens de Seine-et-Marne. 

Ils ont précisé que, par délibération du 1er juin 2016, la région Ile-de-France avait tout-de-même mandaté le Syndicat des Transports d'Ile-de-France (STIF) pour travailler à une refonte du système de tarification du transport scolaire dans toute la région. Ce travail ne pourra aboutir, au mieux, que pour la rentrée de septembre 2017.

La FCPE 77 est déçue qu'aucune des propositions qu'elle a faites, notamment permettre aux jeunes fréquentant les lignes de bus dites "régulières" d'utiliser une carte Scol'R (prix : 150 €) au lieu d'être obligés de posséder une carte Imagine R (prix : 340 €), n'ait été étudiée.  Il convient de rappeler que cette possibilité était offerte aux jeunes résidant à plus de 3 km de leur établissement scolaire jusqu'à aujourd'hui... 

En tout état de cause, alors que les familles commencent à se rendre compte de l'ampleur de la facture, en inscrivant leurs enfants dans leur futur établissement ou en renouvelant les cartes de transport en prévision de la rentrée 2016, la FCPE de Seine-et-Marne rappelle que les familles ont été très fortement mises à contribution dans le plan de restriction budgétaire voté par le conseil départemental de Seine-et-Marne. Elle réaffirme que l'effort qui leur est ici demandé est tout simplement irréaliste, au regard des particularités de notre grande départementale et de ses secteurs péri-urbains et ruraux.